Souvenirs du grand prix de Pau

Pour inaugurer ce nouveau blog consacré à l’histoire du sport, je vais parler de sport automobile, et plus particulièrement d’une course fort prisée dans les années 50 et même après, qui avait lieu chaque année le lundi de Pâques, le grand prix de Pau. Il figurait même parmi les plus importants se déroulant en ville, juste après le Grand Prix de Monaco, et grâce à mes parents, passionnés de sport automobile et vivant dans une région proche du Béarn, j’ai eu la chance de découvrir très jeune un des plus merveilleux spectacles que l’on ait pu imaginer et qui, encore aujourd’hui, tient en haleine de mars à octobre des centaines de millions de téléspectateurs, certains disent même des milliards.

La course automobile ne se résume évidemment pas à la Formule 1, mais force est de constater qu’à part les rallyes et quelques courses d’endurance comme les 24 heures du Mans, ce sont les monoplaces en circuit qui attirent en priorité les spectateurs et plus encore les téléspectateurs. Et quand on parle monoplaces, on parle F1 même si par le passé les courses dites de Formule 2 attiraient les mêmes foules. Il est vrai qu’à Pau par exemple, j’ai eu la chance de voir en action en F1 ou F2 quelques uns des plus grands champions de tous les temps, entre autres Fangio, Ascari, Brabham, Jim Clark, Stewart, Rindt (tous vainqueurs au moins une fois), pour ne citer que des étrangers, plus les meilleurs pilotes français des cinq ou six dernières décennies, sans oublier les débuts d’Alesi (vainqueur en 1989) en Formule 3000 qui ont beaucoup marqué mon neveu qui, à cette occasion, découvrait les courses en circuit.

Ce Grand Prix de Pau ne me rappelle quand même pas que des bons souvenirs. Un en particulier m’a marqué plus que d’autres, d’autant que j’étais très jeune. C’était en 1955, et en nous rendant au circuit pour acheter les billets, nous sommes passés sur la grande place où se trouvaient les voitures et les équipes techniques. J’étais très heureux de pouvoir approcher des pilotes et voir de très prés leurs bolides (impensable de nos jours!). Et là, nous avons croisé un grand gaillard qui s’apprêtait à prendre le départ de ce qui était une de ses premières courses. Il s’appelait Mario Alborghetti, et il courait sur une voiture rouge, dont j’ai oublié la marque (Lancia peut-être). Il avait l’air si heureux d’être là que ma mère l’avait remarqué. Deux heures après, victime d’un accident au virage de la gare où nous nous trouvions, il était décédé. Terrible souvenir !

Pour autant, cela ne nous a pas empêché de continuer à assister chaque année au Grand Prix de Pau, et surtout cela ne m’a pas empêché de continuer à vivre avec une passion intacte chaque année le déroulement de la saison de Formule 1. Toutefois  je voudrais souligner que cette passion a été entretenue, parce que le nombre de pilotes ayant perdu la vie au cours des dernières années est devenu extrêmement rare. Heureusement d’ailleurs,  car les fans de ce sport commençaient à trouver insupportable que leurs héros disparaissent les uns après les autres.

Cela étant, en compétition automobile, quelles que soient les conditions de sécurité, le risque zéro n’existe pas même si de nos jours on s’en approche. Il n’est pas qu’à voir les cabrioles que font certaines voitures pour s’en convaincre, par exemple Kubica en 2007 sorti miraculeusement indemne d’une collision avec Trulli au Grand prix du Canada. Il y a eu dans un passé récent pas mal d’autres accrochages ayant entraîné des accidents spectaculaires, mais chaque fois la vie des pilotes n’a pas été en réel danger. On peut même imaginer que s’ils avaient eu leur accident de nos jours,  Gilles Villeneuve ou Ayrton Senna n’auraient pas perdu la vie.

Michel Escatafal

Publicités

2 commentaires on “Souvenirs du grand prix de Pau”

  1. DOMINGO dit :

    La voiture avec laquelle s’est tué Alborghetti était une Volpini.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s