Le dopage, toujours le dopage, encore le dopage…

Arrêtez de parler de dopage, le communiqué parle de résultats anormaux. Et ça vaut pour vous les journalistes. Pourquoi mettre « contrôlé positif » quand le communiqué dit « Résultat d’analyse anormal pour Frank Schleck » ? Vous vous devez de respecter une certaine neutralitéCas F Schleck : On parle de moins de 100 picogrammes. Le produit interdit serait le même que celui du cas Kolobnev…  Et voilà, alors là, vous pariez combien que Frank va prendre 2 ans alors que l’autre imbécile de contadope a pris 6 mois… Apparemment, la drogue qu’il a consommé est à son insu…

Voilà un petit florilège de ce qu’on peut lire comme réactions au contrôle « anormal » de F. Schleck sur certains sites parlant de cyclisme. Personnellement je suis atterré de voir les réactions de certaines personnes sur ces sites, tellement elles respirent la stupidité. Désolé de le dire de cette manière, mais j’appelle un chat un chat, et certains forumers des imbéciles , comme aurait écrit quelqu’un qui n’a pas connu le Tour de France, mais qui n’aurait pas manqué d’écrire de remarquables satires à propos du dopage dans le cyclisme (Boileau).

Quand je vois la manière dont on a traité Contador, ce pelé, ce galeux, d’où venait tout le mal du vélo, alors que les mêmes aujourd’hui insistent sur le mot « anormal » pour qualifier le résultat de l’analyse de F. Schleck, terme au passage utilisé aussi par l’UCI dans le cas de Contador, je suis affligé. Comme je le suis quand d’autres en sont à calculer combien de temps F. Schleck va être suspendu…s’il l’est, parce que c’est le même produit que Kolobnev (contrôlé positif sur le Tour 2011), et qui n’hésitent pas à souligner que l’on doit respecter « une certaine neutralité ». Pire même, certains y voient un complot de la propre équipe de F. Schleck pour le discréditer. Bref, pour tous ceux-là, il ne faut surtout pas appliquer à F. Schleck le même traitement qu’à Contador. Parmi eux, il y en a même quelques uns qui trouvaient normal que l’on retire son titre de champion du monde 2011 à Grégory Baugé pour un défaut de localisation…alors qu’il n’a jamais eu le plus petit contrôle anormal.

Tout cela est outrancier, comme l’est la satisfaction malsaine de certains soi-disant supporteurs de Contador, heureux de voir tomber un des ses meilleurs adversaires, alors que ce même Contador doit être très triste pour ce qui arrive à F. Schleck. Et le « Pistolero » a raison d’être triste, parce que c’est le cas de tous ceux qui aiment vraiment ce sport que l’on est train de consumer à petit feu. Encore une fois, pourquoi brimer constamment le cyclisme et s’acharner sur les coureurs qui font un des métiers les plus durs…pour des sommes qui n’ont rien à voir avec celles circulant dans la plupart des grands sports professionnels ? Et le plus désolant dans tout cela, est de voir la réaction de ceux qui vivent de ce sport, ou de ceux qui profitent sur la route ou à la télévision de la beauté du spectacle auquel ils assistent, même si cette année dans le Tour de France comme dans le Giro le spectacle est absent.

Et justement, posons-nous franchement la question de savoir pourquoi le cyclisme est en train de perdre son âme, comme je ne cesse de le répéter, à force de vouloir se guérir de maux qui n’existent pas ou si peu pour les protagonistes d’autres sports et de leurs supporteurs. Quand je pense à la joie qui envahit aujourd’hui le monde du football français parce qu’un des tous  meilleurs joueurs du monde va signer au Paris-Saint-Germain, je ne peux qu’être consterné du sort qui est réservé à nos routiers ou pistards. Quand le monde du vélo va-t-il relever la tête et affirmer haut et fort que c’est le sport le plus contrôlé de tous, et qu’à ce titre il mérite le respect ? Quand va-t-on cesser d’infliger aux coureurs des humiliations du type de celle qu’a subie la semaine dernière Contador, en étant contrôlé à 22h le soir, puis à 6h30 le lendemain matin ? Oserait-on infliger un tel traitement aux grandes vedettes du football ou de la NBA ?

Voilà les questions que devraient se poser les forumers au lieu de porter un jugement moral sur des affaires dont ils ne connaissent ni les tenants, ni les aboutissants. Pour ma part, je suis persuadé que F. Schleck est innocent, comme l’était Contador en 2010 et 2011, années où on lui a enlevé toutes les courses qu’il avait remportées, comme l’étaient aussi Offredo, Baugé etc. Chacun sait bien que le dopage « lourd » et indiscutable n’existe plus dans le peloton, parce que facilement détectable. Et s’il y a des produits indétectables actuellement, ceux qui en usent prennent le risque d’être confondus dans quelques mois ou quelques années. La preuve que la chasse aux produits interdits fonctionne bien, nous la trouvons dans le fait que les grimpeurs sont de nouveau meilleurs en montagne que les rouleurs, et les rouleurs sont meilleurs que les grimpeurs sur des parcours plats contre-la-montre…à la notable exception d’Alberto Contador, mais ce dernier est un fuoriclasse comme on en voit dix par siècle.

Et puisque mon site parle de l’histoire du sport, cela me fait penser à deux anecdotes concernant Jacques Anquetil, qui montrent que le cyclisme a toujours vécu, depuis la mort de Tom Simpson sur les pentes du Mont Ventoux le 13 juillet 1967, avec une sorte de culpabilité qui n’existe nulle part ailleurs. Premier exemple, lors de la tentative victorieuse de Jacques Anquetil contre le record du monde de l’heure le 27 septembre 1967. Ce jour-là, alors qu’il avait presque 34 ans, le super champion normand réalisait un de ses plus beaux exploits en battant le record de Roger Rivière de 146 mètres en couvrant 47.493 km dans l’heure. Certes, on pourra toujours dire qu’en valeur absolue la performance de Rivière était supérieure parce que réalisée malgré le handicap d’une crevaison, mais l’important n’est pas là.

L’important est que Jacques Anquetil qui venait de faire un effort terrible, surtout en fin de carrière, pour l’honneur et le plaisir des dix mille tifosi présents au Vigorelli de Milan, l’important dis-je est qu’Anquetil fut privé de son record parce qu’il n’avait pas satisfait au contrôle antidopage…alors qu’une promesse lui avait été faite qu’il n’y en aurait pas. Et d’ailleurs, est-ce que les précédents recordmen avaient eu à se soucier de tels examens pour accomplir leurs exploits ? Cela ne signifie pas pour autant que les contrôles ne sont pas une bonne chose, au contraire je suis très heureux de savoir que de nombreux jeunes sont précisément protégés par ces contrôles, bien que ceux-ci soient très nettement insuffisants hors des grandes courses. C’est là où le bât blesse !

Fermons la parenthèse et parlons à présent d’un fameux Liège-Bastogne-Liège de 1966 où « Maître Jacques », comme on l’appelait,  fit un retentissant exploit en remportant la doyenne des classiques après une échappée solitaire de 46 kilomètres, arrivant  à Liège avec 4mn53s d’avance sur le second, Van Schil, et reléguant des coureurs comme Godefroot, Dancelli,  le jeune Eddy Merckx ou Gimondi à plus de cinq minutes, prouvant une fois de plus qu’il était encore le meilleur coureur cycliste en activité, même à plus de 32 ans. Mais cette magnifique victoire faillit lui être enlevée  pour une sombre histoire de contrôle antidopage auquel il refusa de se soumettre, puisque seuls les Belges devaient être contrôlés en Belgique. Finalement l’affaire sera classée sans suite, et Anquetil conserva le bénéfice de sa victoire. Ah le dopage !!!

Michel Escatafal

Publicités

One Comment on “Le dopage, toujours le dopage, encore le dopage…”

  1. Vinosse dit :

    ‘tain, le 3000 Steeple, c’est si dur que ça que déjà un espagnol et un français se sont fait chopper à l’EPO ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s