Le Dakar fait l’actualité au moment des fêtes…

DakarJe m’intéresse au sport depuis mon plus jeune âge au point même que mes parents et leurs amis étaient étonnés d’une telle passion. Je n’avais pas six ans que déjà j’étais fasciné par les exploits de Coppi, Koblet, Bobet, ou encore de Fangio ou Ascari, puis de Martine, des frères Prat, Rancoule ou Lacaze. Plus tard, quand j’avais onze ou douze ans, j’étais tellement passionné que pendant les vacances (à la campagne  chez mes grands-parents) il m’arrivait de me lever à 7 heures du matin pour prendre aussitôt mon ballon de rugby, afin de m’entraîner à taper des coups de pied placés ou des drops avec pour poteaux de but deux grands peupliers, placés au milieu d’un pré. Oui j’aime le sport et je le revendique. Je dirais même que quelques uns des plus beaux moments de ma vie sont dus au sport, notamment au vélo. Tout cela pour dire que je suis très compréhensif sur tout ce qui touche au sport. Je le suis d’autant plus que j’aurais aimé être ce que malheureusement je n’ai jamais pu être.

J’aurais en effet payé très cher pour être par exemple le digne successeur de Roger Martine, un des deux ou trois  hommes qui ont le plus participé à ce que beaucoup ont considéré, sans doute à tort, comme l’an un du rugby français à l’échelon international, pour reprendre une expression de Denis Lalanne. En disant cela je pense évidemment à la fameuse tournée de l’Equipe de France de rugby en Afrique du Sud en 1958 où notre Quinze national, emmené par Lucien Mias et Roger Martine, réussit l’exploit de terrasser chez eux les fameux Springboks pour la première fois. Mais j’aurais aussi aimé être le successeur de Louison Bobet, Jacques Anquetil ou Roger Rivière, c’est-à-dire franchir le Mont-Ventoux ou l’Izoard en tête dans le Tour de France, gagner le Grand Prix des Nations ou battre le record du monde de l’heure à plus 48 kmh de moyenne. Bref, j’aurais aimé, j’aurais aimé…En revanche je n’envie nullement les participants à ce que l’on appelle le Dakar, qui a lieu à présent…en Amérique du Sud (Argentine, Chili, Pérou), et qui se déroulera du 5 au 20 janvier 2013.

C’est vraiment le type d’épreuve pour laquelle je n’éprouve aucun intérêt, et je suis désolé de voir que la télévision publique française dépense autant d’argent pour suivre cet insipide périple d’une quinzaine de jours, alors qu’elle ne nous montre pas la plus petite spéciale du championnat du monde des rallyes, dominé de surcroît depuis bientôt dix ans par le Français Sébastien Loeb. Un duel au couteau entre Loeb et Solberg, ou Loeb et Hirvonen, ou Loeb et Latvala, ou Loeb et Ogier, dans une spéciale du Rallye d’Alsace ou du Rallye de Suède, c’est quand même autre chose qu’une longue spéciale dans la Pampa argentine, à la fois pour le spectateur ou le téléspectateur, et sans aucun doute aussi pour le pilote. D’ailleurs pour bien montrer la différence de niveau, il suffit pour un ancien grand pilote de rallye de participer au Dakar, en Afrique ou ailleurs, pour le gagner ou au moins y briller immédiatement.

C’est aussi une épreuve qui suscite beaucoup de polémiques…parce qu’il y a des accidents à chaque édition ou presque. Pire même, il est arrivé parfois que ce soit des habitants ayant le malheur de se trouver sur le passage du rallye qui en aient été les victimes. Au total ce sont 59 personnes (dont plusieurs enfants) qui ont été tuées dans cette épreuve qui mélange les genres, en faisant concourir des concurrents qui appartiennent au milieu du sport et du show-biz, même si ce dernier est à présent beaucoup moins représenté qu’il y a quelques années. Est-ce pour cela que l’on enregistre une baisse du nombre véhicules engagés? Je ne sais pas, mais le premier janvier 2011 c’était à peine 430 concurrents qui avaient pris le départ de Buenos Aires pour un périple de 9500 km à travers l’Argentine et le Chili. En 2012 c’était 465 véhicules qui s’élançaient sur un parcours où l’on avait découvert le Pérou , et pour 2013 il y a 459 inscrits (toutes catégories confondues), tout cela à comparer aux  600 concurrents en 1988 !.

On ironise beaucoup sur le déplacement en Amérique du Sud du Dakar qui, comme son nom l’indique, se déroulait depuis sa création (en 1979) jusqu’en 2007 en Afrique, mais qui a été déplacé en Argentine pour des raisons de sécurité. Cela dit, on s’aperçoit qu’il est très difficile d’organiser ce type d’évènements en toute sécurité, même s’il est l’œuvre de super-professionnels comme le sont les gens d’ASO qui, rappelons-le, organisent à la satisfaction générale le Tour de France et la plupart des grandes épreuves du calendrier cycliste international. Mais organiser un grand tour cycliste, avec une caravane publicitaire et des coureurs, est quand même plus facile que diriger une course où les concurrents sont éparpillés sur des centaines de kilomètres dans des endroits où personne ne passe.

D’ailleurs, si j’ai bonne mémoire, le Parlement européen avait été saisi de l’affaire il y a trois ans, en notant qu’apparemment peu de députés européens étaient fans de l’épreuve…à part Ari Vatanen, le Finlandais, quadruple vainqueur de l’épreuve, au demeurant un des meilleurs pilotes de l’histoire des rallyes. Toutefois si cette compétition apparaît assez incongrue pour nombre d’amateurs de sport, surtout en plein mois de janvier, elle est désormais bien installée dans le paysage sportif. Et n’en déplaise aux détracteurs du Dakar, cette épreuve a sans doute plus d’avenir qu’on ne l’imagine car, évidemment, il y a beaucoup d’intérêts financiers en jeu. Toujours le sport au service de l’argent et non l’inverse ! Et pourtant, en lisant le site web du Point, on découvre que des paléontologues, notamment au Pérou, ont peur pour les vestiges paléontologiques de plus de 20 millions d’années que l’on trouve dans la région d’Ica, après les dégâts qui auraient été occasionnés lors de la dernière édition. Oui, j’ai du mal à comprendre comment on peut s’intéresser à cette épreuve…même si je suis fan du sport automobile, comme en témoignent les nombreux articles que je lui ai consacré sur ce site.

Michel Escatafal

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s