La professionnalisation du rugby n’a pas que des aspects positifs

StadeLe rugby se professionnalise de plus en plus, et cette professionnalisation se fait à marche forcée, même si cela se passe souvent dans un joyeux désordre. J’y reviendrais, mais avant je veux évoquer la suspension de Morgan Parra pour quatre semaines, ce qui fait qu’il manquera plusieurs matches importants avec son club…et l’Equipe de France. Est-ce une mauvaise nouvelle pour le XV de France ? Sans doute pas, car cela pourrait permettre de voir ce que valent réellement au plus haut niveau des joueurs comme Doussain ou Pelissié, deux avions à réaction au poste de demi de mêlée. Si j’ai employé ce terme « d’avions à réaction », c’est parce que ces deux jeunes joueurs font un excellent début de saison, en démontrant des qualités de vitesse et d’accélération qui manquent cruellement à la panoplie de joueur de Morgan Parra, ce dernier étant pour moi essentiellement un excellent buteur (voir l’article : Parra est-il un grand demi de mêlée ? C’est surtout un remarquable buteur). Ce qui ne l’empêche pas de compter plus de 50 sélections à son actif à 25 ans à peine…chiffre hallucinant à mes yeux et à ceux de nombre d’amateurs de rugby, qui ont vu passer dans notre pays de très grands demis de mêlée qui en comptaient à peine le quart ou la moitié à la fin de leur carrière (Danos 18, Lacroix 28, Max Barrau 16, Astre 12, Gallion 27…). En outre cette suspension est tout à fait légitime sur le plan disciplinaire, car il est quand même anormal pour un joueur international aussi connu de se battre à coups de poings avec un joueur adverse. Et il est tout aussi anormal de voir le staff de l’ASM Clermont affirmer que la sanction est trop lourde, et encourager Parra à faire appel.

Autre sujet qui m’a interpellé hier : le Stade Toulousain et le Racing-Metro vont s’affronter…à Hong-Kong le 9 novembre, jour du premier test de la tournée d’automne de la Nouvelle-Zélande. Et après on nous dira que les joueurs sont trop sollicités et qu’ils ne peuvent pas se reposer! Au fait, combien y-a-t-il de décalage horaire entre Paris ou Toulouse et Hong-Kong ? Réponse : six heures, ce qui n’est pas rien. En tous cas il ne faudra pas trop venir nous bassiner avec la fatigue des joueurs du Top 14, même si je comprends parfaitement que ce déplacement soit une bonne affaire pour les deux clubs en termes financiers. D’ailleurs, une telle opération est rare en pleine saison dans le football, sport pourtant hyper professionnalisé. Il est vrai qu’au football des Cavani, Falcao, Lavezzi, Thiago Silva ou Maxwell sont habitués avec leur sélection nationale à parcourir le monde de long en large, ce qui ne donne pas envie à leur club d’infliger à ceux qui restent une telle fatigue.

Passons, en notant qu’aux yeux des promoteurs de ce lointain déplacement, pareille opération est  un nouvel axe de développement pour le rugby en général et le Top 14 en particulier, en espérant qu’à l’avenir elle soit organisée avant le début de la saison…ce à quoi j’espère qu’on a pensé pour l’avenir. Cela étant, ce n’est pas une mauvaise idée, car ce pourrait être gagnant-gagnant pour le rugby et les clubs, avec pourquoi pas des rencontres de pré-saison sur place à Hong-Kong, Singapour, en Chine ou au Japon entre des clubs du Top 14 ou du championnat anglais. En écrivant cela, je me dis que ceux qui ont connu le rugby amateur il y a 30 ou 40 ans, voire plus, doivent trouver que ce sport a quand même beaucoup évolué depuis une vingtaine d’années…même si les plus jeunes regrettent que le rugby ne soit pas encore au niveau du football.

Il s’en rapproche quand même un peu, et si j’écris cela c’est parce que le budget des meilleurs clubs du Top 14 se compare de plus en plus avec celui de nombre de clubs de Ligue1, et dépasse celui de la totalité des clubs de Ligue 2. Certes on est à des années-lumière du PSG (400 millions d’euros), voire même de l’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco (environ 130 millions) ou de l’Olympique de Marseille (125 millions), mais ces clubs sont eux-mêmes très au-dessus des autres. Par exemple le champion de France 2012, le MHSC (Montpellier), qui a le dixième budget de Ligue 1 (39 millions), se situe juste au-dessus de celui du Stade Toulousain, premier du Top 14 (35, 5 millions), quatre autres clubs du Top 14 (ASM Clermont, Stade Français, RC Toulon et Racing-Métro) étant au-dessus des trois derniers clubs de Ligue 1.

Et cette évolution semble irréversible puisque la Ligue de rugby va renégocier les droits télévisés en demandant des sommes infiniment plus considérables que celles d’aujourd’hui. En effet, aujourd’hui Canal+ paie 32 millions d’euros pour diffuser le Top 14, alors que la Ligue de rugby en demande 125 millions…pour en obtenir 80 ou 90, compte tenu de l’arrivée sur le marché de beINSport (qui diffuse déjà le rugby à XIII), la chaîne qatarienne pouvant aussi se partager le marché avec Canal+ ou Eurosport. Bref, le Top 14 va bénéficier à partir de l’an prochain de rentrées d’argent très importantes, qui vont largement améliorer son train de vie. Cela permettra à ses clubs de s’offrir davantage de vedettes de l’hémisphère Sud, ce qui me réjouit, et d’améliorer sa visibilité, puisqu’à ce jour moins de 10% des finances des clubs professionnels de rugby dépendent des droits télé contre 65% au football, lequel touche un peu plus de 600 millions d’euros actuellement et sans doute beaucoup plus à l’avenir. A noter aussi que les droits de retransmission du championnat de rugby anglais rapportent environ 190 millions d’euros…ce qui est quand même le double des recettes attendues du Top 14, championnat largement aussi attrayant que le championnat anglais.

En attendant, j’espère que tout cet argent qui va se déverser sur le Top 14 dans les prochaines années, permettra à ses clubs d’être plus reconnaissants vis-à-vis des spectateurs, qui achètent leurs billets de plus en plus chers à quelques exceptions près. Si je dis cela, c’est parce qu’on a l’impression qu’à cause d’un calendrier démentiel avec les matches internationaux, les clubs n’alignent que rarement leur meilleure équipe avant les phases finales. Mieux même, ils semblent évaluer leurs chances de gagner en fonction des matches, faisant presque l’impasse face aux cinq ou six plus grosses équipes du Top 14. Difficile en effet de battre le Stade Toulousain au stade Ernest Wallon, ou l’ASM Clermont Auvergne au stade Michelin de Clermont-Ferrand, alors à quoi bon envoyer sa meilleure équipe, celle-ci devant être au maximum de ses possibilités quand le printemps arrive, avec les matches couperets des phases finales du Top 14 et de la Coupe d’Europe.

C’est un phénomène que l’on peut comprendre, mais dans ce cas il faut réformer le calendrier et passer au TOP 12 ou au Top 10 en supprimant deux ou quatre équipes de l’élite. Si je dis cela, c’est parce que les spectateurs trouvent que le prix des places en tribunes, y compris les tribunes les moins confortables, sont à des niveaux très élevés pour un sport qui se veut populaire, de l’ordre de 13 à 52 euros à Clermont, 17 à 70 à Ernest-Wallon, voire même plus à Mayol à Toulon…des tarifs proches de ceux du Parc des Princes à part un nombre de places limitées plus chères dans l’enceinte du PSG. Et oui, c’est cela aussi le rugby professionnel, et c’est pour cela que j’écrivais sur ce site (Le rugby pro ne peut exister que dans les grandes villes) que, dans les 10 ou 15 ans à venir, il n’y aura plus dans notre championnat que des clubs situés dans les grandes villes, les autres passant nécessairement à la trappe, ce qui n’empêchera peut-être pas, par-ci, par-là, un club d’une petite ville de devenir champion de France, mais cette situation ne pourra pas s’inscrire dans la durée, car le pouvoir de l’argent sera le plus fort.

Michel Escatafal

Publicités

One Comment on “La professionnalisation du rugby n’a pas que des aspects positifs”

  1. tolmi dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vous, habitant Clermont, vous exprimez ce que je pense, article sur  » Parra », et (le rugby pro ne peut exister que dans les grandes villes).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s