Paris SG c’est fou, fou, fou !!!

Hand PSGDécidément le Paris Saint-Germain c’est fou, fou, fou ! En effet, quand ce n’est pas le Paris Saint-Germain football qui fait parler de lui, c’est la section handball, après que son équipe ait évité de très peu la relégation à la fin de la saison dernière, juste avant que Qatar Investment Authority n’en devienne le propriétaire. Si j’écris cela, c’est parce qu’à part l’arrivée de Lucas Moura, ce qui est déjà énorme compte tenu du potentiel de ce jeune joueur, qui se situe parmi les tous meilleurs footballeurs brésiliens, il semble que le mercato parisien soit déjà clos pour sa partie « arrivées ». En revanche, cette fois c’est le PSG handball qui met le feu à la planète hand, en composant une équipe « galactique » qui pourrait bien n’avoir aucune rivale en Europe et dans le monde, dès la saison prochaine.

Comme écrit dans le journal espagnol Marca, le PSG est en train de se donner « un potentiel incroyable » avec la signature de Daniel Narcisse, le demi-centre de l’équipe de France surnommé « Air France » par les techniciens allemands à cause de sa détente verticale, désigné meilleur joueur du monde 2012, cette signature s’ajoutant à celles du remarquable pivot croate, Vori, et de l’ailier droit monténégrin Melic (enfants de l’ancienne fameuse école yougoslave). Ils rejoindront dans ce club aux ambitions planétaires Mikkel Hansen, meilleur joueur du monde en 2011, mais aussi Abalo, Dinart et Honrubia les champions olympiques, sans oublier Antonio Garcia, Sierra, Kopljar, Gunnarson, Bojinovic ou encore Hallgrimsson, tout ce joli monde étant entraîné par Philippe Gardent, lui-même champion du monde en 1995 avec l’équipe de France.

Oui, les grands journaux de sport espagnols sont sidérés de voir la puissance économique du club parisien, que ce soit en football ou en handball. Et si l’on en croit Marca, un autre joueur prestigieux s’apprête à rejoindre l’ambitieux projet du club francilien, le demi-centre Hongrois Gabor Csazsar. On comprend aisément pourquoi cette formation mérite déjà aux yeux des médias espagnols le qualificatif de « galactique », terme employé à l’époque où le Real Madrid (section football) avait réuni dans la même équipe Ronaldo, Zidane, Figo, Raul et Beckham. Pour ce qui concerne le handball, cela fait d’autant plus plaisir que la France, qui a la meilleure équipe nationale masculine de la planète depuis plusieurs années, avec une accumulation extraordinaire de titres olympiques, mondiaux ou continentaux depuis le début des années 2000 (en plus de son titre mondial en 1995, elle a obtenu ceux de 2001, 2009 et 2011, mais aussi les titres européens de 2006 et 2010 et bien évidemment la médaille d’or aux J.O. de 2008 et 2012), n’avait pas d’équipe de club au top niveau international, malgré la victoire en Ligue des Champions de Montpellier en 2003. Maintenant ce ne sera plus le cas, car le PSG va appartenir à la grande élite des clubs de handball, et devrait même y exercer sa domination  si l’on en croit les médias spécialisés de l’étranger.

Il le fera d’autant plus facilement qu’avec le déclin inévitable de Montpellier, le PSG pourra, plus encore que dans le football, se consacrer presqu’exclusivement à la Ligue des Champions de handball, compte tenu de sa supériorité en championnat (il est invaincu cette saison). C’est un avantage supplémentaire qu’aura le club de notre capitale par rapport à ses rivaux allemands ou espagnols. Pour mémoire, je rappellerais que les huit dernières éditions de cette épreuve ont été remportées par des clubs opérant en Allemagne et en Espagne (5 victoires espagnoles et 3 victoires allemandes).

Alors, bien sûr, certains dans notre pays vont faire la fine bouche, comme pour le football, en écrivant ou en disant n’importe quoi, par exemple que ce sera la victoire de l’argent, que cette équipe est une équipe de mercenaires etc., oubliant que pendant des années les mêmes ont regretté que notre football de club ne gagne (presque jamais) rien, et qu’il en soit de même pour un autre grand sport collectif comme le handball. On protestait même qu’il n’y ait pas de fair-play financier, pour empêcher les clubs de foot ou de hand étrangers de récupérer nos meilleurs joueurs, très demandés partout dans le monde compte tenu de leurs performances en sélection nationale, un peu comme le sont de nos jours les handballeurs danois, croates, serbes ou monténégrins ou les footballeurs brésiliens.

Cela étant, le succès amenant le succès, les clubs espagnols ou allemands de handball, peuvent parfaitement se plier aux règles du fair-play financier grâce aux très gros sponsors qui soutiennent ces équipes dominatrices. La remarque vaut aussi pour le football, les gros sponsors étant attirés par les plus grandes équipes, ou se servant de ces équipes pour promouvoir leur marque ou leur pays. C’est ainsi, et on n’y peut rien, n’en déplaise aux grincheux…qui n’aiment pas l’argent parce qu’ils n’en ont pas, mais qui n’hésitent pas à parier ou à jouer à la loterie pour en avoir, le phénomène étant particulièrement aigu dans notre pays, comme je ne cesse de le faire remarquer.

D’autres vont encore une fois me trouver dithyrambique envers le nouveau PSG, mais pour ma part je ne cesse de me réjouir de voir un club français représenter avec de grosses chances de succès en Ligue des Champions notre football ou notre handball de club. Bien qu’étant amoureux d’un pays comme l’Espagne, je suis moins frustré quand je parle sport avec mes amis espagnols, car cette fois il y a au moins une équipe française dans les sports collectifs qui parle d’égal à égal avec les meilleurs clubs espagnols, qu’ils s’appellent Real, F.C. Barcelone ou Atlético de Madrid. Encore une fois merci aux Qataris de nous permettre de rêver, et de faire en sorte que le handball prenne une place de plus en plus grande dans les médias français, comme c’est le cas dans les pays voisins du notre.

Michel Escatafal

Publicités